Retrouver sa lumière intérieure

Retrouver sa lumière intérieure

Savez-vous qu’avant d’être des hommes et des femmes de chair, nous sommes des êtres de lumière?

Nous avons été conçus pour nous adapter à notre environnement terrestre de troisième dimension, ce qui explique que nous ayons un corps, des organes etc…

Mais avant et après notre passage terrestre nous sortons de ce véhicule qu’est le corps et nous continuons à exister car l’être de lumière que nous sommes est éternel et sans limite spatiale ni temporelle.

Ici-bas, la plupart d’entre nous agissons seulement au niveau du corps sans vraiment prêter attention à l’être de lumière qui vit en nous et qui est directement relié à l’Infini.

Retrouver sa lumière intérieure pour vivre pleinement

Retrouver sa lumière intérieure signifie recontacter l’être profond que nous sommes, retrouver sa Source de vie, son oxygène et sa sagesse éternelle.

Pris dans le rythme effréné de notre vie quotidienne, nous oublions de l’écouter.  Son angle de vue est pourtant sans limite ! Notre lumière sait qui nous sommes vraiment, elle connaît notre évolution, nos défis et notre potentiel. Elle sait les cadeaux qui se trouvent dans chacune de nos épreuves terrestres.

En tant qu’être terrestre, nous savons si peu alors que l’être de lumière est immense et d’une sagesse infinie. Il VOIT au-delà de la vue, il TOUCHE au-delà du toucher, il ENTEND au-delà de l’ouïe, il SAVOURE au-delà du goût et il SENT au-delà de l’odorat.

Il a la vision de l’oiseau volant dans le ciel alors que l’être terrestre est comme une fourmi. Nous pouvons donc lui faire confiance puisque il SAIT ce que l’être terrestre n’a même pas la capacité d’entrevoir.

Nous pouvons retrouver notre lumière, communiquer avec elle afin qu’elle nous guide, nous aide et nous rende la vie plus belle, plus riche et plus épanouissante.

Nous sommes en communion avec cette lumière infinie lorsque nous sommes joyeux, confiants, enthousiastes, remplis d’amour, d’espoir et de gratitude.

A l’inverse, lorsque nous sommes séparés d’elle, nous ressentons un vide. Alors tout nous semble dénué de sens et nous agissons comme des marionnettes qui jouent un rôle sans l’incarner vraiment. Nous sommes une coquille vide.

Pour moi, cette lumière est comme une boussole. Elle me donne de nombreuses informations sur qui je suis réellement, sur mes véritables besoins, mes valeurs et mes aspirations profondes. Elle m’indique ce qui me nourrit de l’intérieur.

Elle m’apporte aussi des indications sur ce qui ne m’apporte guère de joie, ce qui n’est pas bon pour moi, pour mon corps ou pour mon esprit.

Grâce à elle, je sais ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Il ne s’agit pas ici d’un caprice ou d’un plaisir passager mais plutôt d’un sentiment profond et stable.

Je sais que je dois aller à cet endroit même si mon mental ne comprend pas toutes les raisons. Je sais si les personnes qui m’entourent sont bénéfiques pour moi ou néfastes. Je sais que je dois m’inscrire à cette formation, je sais qu’il est préférable que je change de métier. Je sais que je vais aller au Pérou. Je sais, c’est tout ! Ayez confiance en votre lumière intérieure car elle SAIT et lorsque vous êtes en accord avec elle, vous SAVEZ que ce que vous faites, dites et pensez est JUSTE.

Alors vous avez une sensation de joie et de détente ainsi qu’un sentiment d’expansion.

Au contraire lorsque je fais, je dis ou je pense des choses qui ne sont pas en accord avec cette lumière, mon corps se tend et se contracte.

Lorsque vous êtes dans cette lumière vous vous sentez bien, confiants et avez une sensation d’expansion. 

Retrouver sa lumière intérieure est une chose essentielle pour vivre pleinement. (voir l’article “Jouer la mélodie de son âme”)

Vivre ou survivre?

Mais la plupart du temps nous ne l’écoutons pas et nous survivons au lieu de vivre. Et le pire est que nous pensons que cet état de survie est la normalité.

Pourquoi l’écouterions-nous ? Personne ne nous a jamais appris à lui donner de la valeur. Dans notre société tout est fait pour nous séparer de notre lumière.

L’être de lumière que nous sommes ne nous forcera jamais la main car il respecte notre libre arbitre et notre rythme d’évolution. Il arrive cependant un moment sur notre chemin où il devient vital de retrouver sa lumière car elle est la VIE et continuer à la nier peut nous donner l’impression de mourir. C’est ce qu’il s’est passé pour moi lorsque j’ai décidé de démissionner de mon métier de professeur pour aller vers le coaching, la thérapie et l’écriture. Tous mes collègues me disaient que j’avais du courage mais je leur disais qu’il devenait pour moi douloureux de rester.

Soit je restais là et j’allais développer une maladie soit je partais pour vivre enfin ! Suivre sa lumière c’est suivre le flot de la VIE.

Nous sommes la lumière

Nous sommes cette lumière alors honorons-la et bâtissons un pont en nous pour la rejoindre et nous reposer sur sa rive.

Défaisons tous les barrages que nous avons construits de façon consciente ou inconsciente pour que cette lumière nous traverse, nous lave, nous guérisse, coule en nous dans un flot continu et de pure douceur.

Le but de notre vie ne serait-il pas de défaire tout ce qui obstrue le bon écoulement de la lumière en nous pour retrouver tout notre potentiel?

Je vous souhaite de retrouver votre lumière et de la rayonner à l’Infini pour votre bien et pour celui de toute l’Humanité.

Vous aimerez aussi:

“Le plus court chemin vers la transformation”

‘Vous êtes le principe Créateur”

Cet article a 15 commentaires

  1. Bonjour à tous ! Que dire si ce n’est que la vie est belle. Lorsque je poursuit mon idéal de bonheur et que j’y arrive, j’en sens un autre plus proche de la nature de l’esprit (plus calme). Si je persiste dans l’ancien idéal qui est plus proche du plaisir charnel (plus agité), celui – ci se transforme en souffrance. Une autre de mes découvertes est que les événements et les émotions ne sont pas liés ; j’ai souvent des crises d’urticaire mais cela ne m’empêche pas d’être heureux.
    Voici une citation que j’ai entendue à la fin d’un film dont j’ai oublié le nom, sur la chaîne Action : “Un Homme n’est jamais un esclave tant que son coeur reste vivant et il n’est jamais absurde tant qu’il reste fidèle à son idéal.”.
    Je vous propose d’écouter la chanson “Comment y croire” du dessin animé “La fée Clochette et l’expédition féérique” car l’univers m’a fait voir comment croire en ma lumière intérieure.

  2. Bonjour à tous ! Je voudrais commencer par dire un grand merci à Caroline ; je ne l’ai jamais fait mais je me sens reconnaissant envers elle.
    Hier, j’ai découvert une forme de combat spirituel qui se résume en le titre d’un article d’Emmanuelle (Cf. Son site “Que du bonheur”) : Dans le coeur, comme dans le métro : laissez sortir avant d’entrer ! Le truc, c’est d’accepter l’énergie, qu’elle soit agréable ou non. Après, il faut la laisser partir ( Si elle est agréable, il faut accepter de la laisser partir. Cependant, si elle est désagréable, il ne faut pas la rejeter mais simplement la laisser partir.). À la moindre difficulté, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide aux anges, à Marie, notre mère céleste, …car cela facilite l’exercice.
    J’aimerais terminer en vous suggérant d’écouter la mélodie “Canon” de Johann Pachelbel. La première fois que je l’ai entendue, c’était dans une publicité, la deuxième fois et la troisième, c’était dans la série Kyle XY ; mon âme a alors pleuré de joie ; c’est ma mélodie préférée. Dans la série, lorsque la mère d’Amanda a interdit à Kyle et Amanda de se voir, Kyle est allé sous la fenêtre d’Amanda et a joué “Canon” à la guitare ; c’était magique !

    1. Merci beaucoup Aimé pour vos commentaires lumineux. La mélodie “Canon” de Pachelbel est effectivement sublime et tellement réconfortante pour l’âme.

  3. Puissent tous les êtres humains, ouvrir ainsi leurs cœurs et laisser couler leur Lumière intérieure pour que tous puissent enfin vivre en Paix et dans l’Amour Universel.
    Un grand merci pour tous ces mots qui peuvent soigner bien des maux.

  4. Caroline,
    Merci pour vos mots sincères, justes et si compréhensibles…..lorsque je vous lis, tout est limpide.
    Je vous souhaite le meilleur.

  5. Merci merci merci

  6. Bon matin caroline,

    je découvre à l’instant votre magnifique site. Je crois bien sincèrement que j’avais besoin d’une confirmation de tout ce tsunami d’émotions intérieures que je vis depuis un certain certain temps et ne sachant comment trop gérer tout cela, et bien tous vos récits me le confirment, je vais enfin pouvoir prendre un autre chemin pour continuer mon évolution spirituelle sans toujours me sentir coupable de prendre soins de moi en exclusivité.

    Longue vie à vous caroline et tous vos anges????

  7. Bonsoir Caroline
    En vous lisant ce soir, je sens, je ressens cette lumière au fond de moi qui m’émeut même….
    Mais pourquoi dans la journée, je ne la ressents plus, prise dans les tourments du quotidien professionnel…?
    Je sens que je dois agir si je veux m’en sortir, me sortir d’un systëme que je ne comprend plus…quelle est la mission?
    Je lis, je recherche… Un nouveau chemin d’éveil ….
    Je le sens, l’entrevois au travers de mes méditations, mes lectures ..
    Et puis votre site… Où je me sens bien…
    Une grande gratitude pour vous Caroline…

  8. Merci Caroline,je suis un prof retraité , j’ai survécu au système parce que je vivais comme vous le dîtes si bien,et j’ai enseigné ce pricipe à tous mes élèves qui voulaient l’entendre et le vivre.Merci ! Christian.

  9. Bonjour Caroline et merci !
    Je découvre vos articles et je les adore ! J’aime bien les liens qui m’emmenent d’une lecture à une autre… et je sais que vous avez dû être une prof super ! En réalité, vous l’êtes toujours ! Merci encore ????????

  10. Arrivée ici par “hasard”, je lis et j’en pleure de joie. Un jour j’ai su tout ça, vos paroles ouvrent en moi une porte dont j’avais même oublié l’existence. J’ai l’impression de me réveiller d’un long cauchemar, de me retrouver enfin dans la “bonne” histoire. Merci infiniment pour ce partage.

  11. Mmh. Qu’il est bon de te lire.
    Gratitude pour ces mère-veilleuses paroles.
    Namasté.

  12. simplement merci, merci, merci, de me le rappeler merci de ces enseignements…

    1. Merci d’avoir apprécié cet article et d’avoir posté ce commentaire. Amitié. Caroline

Laisser un commentaire

*

code

Fermer le menu
×

Panier