You are currently viewing S’émerveiller juste un instant…

S’émerveiller juste un instant…

Et si l’émerveillement était notre salut ? 
Et si s’émerveiller était notre but ultime ? 

Certains diront que s’émerveiller c’est juste pour les naïfs et pour ceux qui ont le temps. 

S’émerveiller c’est s’arrêter un instant et contempler la beauté qui s’offre à nous. 
C’est croire et voir au-delà des apparences, car ce qui nous émerveille peut ne sembler ni beau ni esthétique. 

L’émerveillement peut nous surprendre au moment où l’on s’y attend le moins, même dans les situations qui sembleraient les moins merveilleuses. 

Lorsqu’on s’émerveille, notre conscience s’ouvre et nous nous éveillons au miracle de la vie. 

Nous entrons dans une nouvelle dimension car nos yeux voient autrement, les mots que nous entendons résonnent différemment, le silence qui semblait si vide se remplit de grâce et nous ressentons avec profondeur le sacré de la vie. Nous accédons à un espace d’une infinie subtilité. 

Pourtant ce que nous voyons à ce moment-là peut paraître si anodin, insignifiant voire inutile.

Lorsqu’on s’émerveille, on sort d’une certaine mécanique et pendant un instant, nous cessons de fonctionner par habitude comme un robot. 

Nous nous mettons à percevoir l’imperceptible, la lumière là où tout est noir et sombre. L’harmonie là où tout peut sembler disharmonieux ou laid. L’invisible se dévoile et nous révèle ses subtilités les plus impénétrables.

Nous sortons du commun, du banal, du fade, de l’ennui et du répétitif. Et nous sommes emportés ailleurs, là où tout est infiniment beau. 

Et alors nous percevons ce détail, qui nous avait échappé, comme un don de la vie, comme une offrande et une chance infinie. 

Notre cœur bénit ce moment parce que la grâce vient de transformer notre regard, notre perception, juste pour un instant. 

Et cet instant devient alors un sublime cadeau d’une valeur inestimable. 

Lors de ces moments uniques, il se peut que nous pensions :

“Ô mon Dieu, comment ai-je pu tant de fois passer à côté de ce sublime instant ? Pourquoi avoir tant cherché, pourquoi avoir remué ciel et terre alors que tout était là, à ma portée…?”

C’est si simple et si beau que nous ne pouvons y croire. Nous nous compliquons tant les choses. 

A cet instant, nous percevons la rareté du moment, son unicité et la perle qui s’offre à nous. 
Alors notre cœur frétille. 
L’émerveillement nous a ouvert ses portes magiques. 

Il ne s’agit pas d’une construction de la pensée. C’est même tout l’inverse. Il n’y a plus de pensées. Juste la noblesse de l’instant, le cœur grand ouvert et la gratitude infinie qui émane de nous car la vie vient de nous offrir un moment unique. 

“Ô Seigneur, permets-moi de m’émerveiller encore et toujours. 
Offre-moi les clés qui ouvrent les portes enchantées de l’émerveillement. “

La grâce de l’émerveillement ne peut s’attraper, se calculer, se fixer ni se saisir. 

Nous cherchons tant de garanties, de sécurité et nous oublions juste l’essentiel. 

Et si l’émerveillement pouvait transformer chacun d’entre nous ? 

Je fais le vœu sincère que chaque être sur la terre puisse s’émerveiller juste un instant…

Copyright © 2023
Sans mention de l’auteur ni de la source www.carolinefaget.fr, l’utilisation de ce texte n’est pas autorisé

Cette publication a un commentaire

  1. Marie José B.

    Merci Caroline du fond du cœur.

Laisser un commentaire